A propos

azzouz_arte

Bouchera Azzouz, auteur, scénariste, réalisatrice, documentariste. Présidente fondatrice “des ateliers du féminisme populaire”.

Membre de l’association “Pour les femmes dans les médias“, présidée par Françoise Laborde partenaire de #JamaisSansElles. Chevalier de l’ordre national du mérite.

2570650458_19ac1f69851 2570592836_cdd71401881

Expériences militantes
Secrétaire Générale de l’ONG “Ni Putes Ni Soumises” (Novembre 2007 – Décembre 2009)

• Obtention de la grande cause nationale “lutte contre les violences faites aux femmes” en 2009.
• Création du collectif “ urgence femmes Congo” suivi de plusieurs conférences et « femmes en euro méditerranée ».
• A l’initiative de l’émission “Rire au Féminin” sur France 4 puis France 2 : prendre conscience du sexisme ordinaire.
• A l’initiative de l’enquête “Attentes et situations des femmes dans les ZUS” avec le CSA.
• Lancement de la campagne “aider les mères c’est aider les fils” avec EURO-RSCG.
• A l’initiative du programme “ plan d’accompagnement vers l’autonomie des femmes”.
• Relation filles-garçons : création du module « cuisine mixité » en partenariat avec APPLE et le CRDP de Versailles.

Présidente fondatrice des « Ateliers du féminisme populaire » (2009 à aujourd’hui)
• Travailler à l’émergence de femmes leaders et tête de réseau dans les quartiers populaires.
• Accompagner les femmes victimes de violences dans leurs démarches administratives, juridiques, sociales et logement.
• Développer un vaste réseau territorial, mise en réseau des associations agissant dans les mêmes perspectives que nous.
• Mettre en œuvre dans toute la France le « Plan d’Accompagnement à l’Autonomie des Femmes », le PAAF : donner les moyens et les clefs pour que chaque femme puisse mettre en place un parcours d’émancipation et d’autonomisation. Définir un projet et leur donner les moyens d’y parvenir.

Travaux d’écriture :
• Permettre de rendre visible l’invisible : tous mes travaux d’écriture consistent à lever le voile sur des réalités méconnues ou occultées.
• Travailler à transmettre la mémoire des luttes émancipatrices menées par les générations précédentes.
• Ériger des modèles identifiants, sortir des discours militants pour permettre des prises de conscience au travers d’histoires personnelles, singulières qui au delà racontent une mémoire collective des quartiers populaires.
• Militer autrement.

Livres :
« Les Femmes au secours de la République » co-auteur Corinne Lepage. Max Milo, mars 2015.
« fille de Daronne et fière de l’être » co-auteur Caroline Glorion. Plon, Mai 2016.

lesfemmesausecoursdelarepubliquefille-de-daronne-et-fiere-de-l-etre-de-bouchera-azzouz

Film :
« Nos Mères Nos Daronnes » Infra rouge France 2. Co-Réalisatrice Marion Stalens, Avril 2015.

Documentaire intégralement en ligne (52 minutes) :